Avec la rentrée, dites adieu au jugement

Avec la rentrée, dites adieu au jugement

La rentrée symbolise, pour nombre d’entre nous,  la fin de la période estivale ou farniente, légèreté ont rythmé notre vie.

Evoquer la rentrée, nous rappelle horaires, obligations, contraintes, tant pour nous Adultes que pour les Enfants d’où le blues de fin de vacances, avec parfois angoisse, stress de retourner au travail, reprendre notre rythme, rythme de nos enfants, entre devoirs et activité.

C’est retrouver une effervescence auquel notre corps s’est déshabitué.

La fin des vacances ne symbolise, pas seulement, le retour du réveil pour démarrer notre journée.

Au cours de mes 10 ans d’accompagnement, j’ai constaté que la rentrée est, aussi, le réveil de nos expériences quotidiennes, comme :

La difficulté à trouver du temps pour soi

Le manque, la perte de la confiance et de l’estime de soi

La difficulté à exprimer ses besoins

La culpabilité à être, oser être soi, par peur de décevoir, ne plus être aimé

La difficulté à faire des choix

La difficulté à équilibrer vie personnelle, professionnelle, sociale

Difficultés et sentiment renforcés par :

La peur du jugement, du regard de l’autre

Le jugement, vis-à-vis de soi, par sentiment de ne jamais faire bien, de n’être pas à la hauteur

Le jugement est le point commun à toutes mes consultations. Il a été et est également un sujet que j’ai dû  et doit travaillé, pour oser être moi, me libérer de relations toxiques, oser entreprendre professionnellement.

Comment y suis-parvenue ?

Par un accompagnement, mais aussi en nourrissant mes réflexions :

La première a été de découvrir que j’étais dure avec moi-même. Je me jugeais comme un vilain petit canard, dans l’impossibilité d’être parfaite, par sentiment de nullité, d’incapacité, fidèle au propos entendus, de mon enfance à l’âge adulte.

La seconde a été la prise de conscience de ne pas reproduire. Ne pas faire à autrui ce que je ne voulais pas et voulait plus que l’on me fasse.

La deuxième a été la prise de conscience que je n’étais pas les autres, en ce sens, j’avais des idées, des envies différentes.

La troisième que mes besoins et envies ne sont pas moins bons ou meilleurs, mais simplement ceux qui résonnent en moi.

La quatrième que le juge-ment, parce que personne n’est dans la tête de l’autre, ne connait pas son vécu et surtout ses ressentis associés, comme autrui ne connait pas ce qui résonne en moi intrinsèquement.

La cinquième que pour ne pas me mentir à moi-même, je vais tout d’abord bien me connaître. Qui suis-je ? Où est ma place ?

Un changement de regard sur moi-même, les événements, pour être authentique, oser exprimer, révéler ce qui vibre en moi, intrinsèquement. Ce nouveau regard sur moi, sur mon environnement a construit ma confiance, l’estime de moi.

Mon expérience m’a permis la prise de conscience que se libérer du jugement, passe par Soi.

Si nous sommes tolérants, bienveillants avec nous-mêmes, nous pouvons l’être avec les autres, en toutes circonstances.

C’est pourquoi, j’ai décidé de partager mon expérience, de  créer, un outil interactif de réflexion, de connaissance de soi, de structuration de nos pensées, accessibles à Tous,  pour aborder toutes nos expériences, avec positive attitude, respect et bienveillance de soi, libéré de tout jugement.

Découvrir l’outil

Pourquoi ? parce que les réponses à toutes situations sont en chacun de Nous.

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de faire, l’essentiel est d’être en paix avec nous-même, à tout instant.

En paix avec nous-même, le jugement disparait. Nous pouvons alors, avec confiance et estime de soi sont nous sentir à notre place en toute circonstance, oser exprimer nos valeurs, nos besoins, aborder les sujets, qui nous tiennent à cœur, pour mieux comprendre et accepter ce qui nous entourent, y compris, nos enfants.

Je ne suis pas une personne exceptionnelle, j’ai, aussi, connu le blues de rentrée, mais aujourd’hui, pour la moi, la rentrée n’est pas un passage dans l’année, mais une rentrée d’expériences, au quotidien, source de joie, d’enthousiasme par la transformation de mon regard sur les événements, clé pour me libérer du jugement vis-à-vis de moi, de la peur du regard de l’autre, son jugement.

La peur du jugement, comme le jugement, est source de stress, mal-être, une de nos plus grandes souffrances, par la difficulté à être et reconnu pour ce que nous sommes, la difficulté à être entendu dans nos besoins, le respect de nos valeurs.

Nous libérer du jugement passe par la connaissance de soi, l’accueil de nos émotions, pour nous détacher du jugement, vis à vis de soi, d’autrui.

Tout jugement n’est pas une définition de nous-même, simplement une part de soi, image « flouté » à un moment donné pour laquelle, nous avons en nous la clé de libération pour une vision claire, authentique, fidèle à nous-même.

Libéré de tout jugement, regard perçu comme négatif, nous sommes notre meilleur ami.

Un ami dont nous prenons soi. Un ami joyeux, enthousiaste, confiant, conscient que tout être à sa place, le meilleur à exprimer

Accéder à l’outil de libération, être authentique, être à sa place avec confiance et estime de soi

 

Article rédigé et publié par Virginie Lefranc,  le 29/08/2018
Thérapeute, Coach de vie
Auteur de la chronique « Changer son regard »
Accompagnement à l’épanouissement personnel et professionnel
Gestion stress social et professionnel
Donner du sens
Savoir-Etre et Savoir-Faire

Newsletter
S’abonner à ma newsletter
S’abonner aux chronique « Changer son regard »
Me contacter (séance découverte gratuite de 30 mn)

 

La reproduction partielle ou intégrale des éléments précités et d’une manière générale, la reproduction de tout ou partie de cette article, sur tout support quel qu’il soit, est formellement interdite, sans l’accord écrit et préalable de Virginie Lefranc.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Add Your Comment