Perte d’audition : vecteur de décrochage social, de stress

Perte d’audition : vecteur de décrochage social, de stress

La perte des capacités auditives induit un repli sur soi, vecteur d’un décrochage social

L’incompréhension de l’autre modifie nos comportements et notamment nos fonctions d’alerte. Nous sommes, alors, sur la défensive, la méfiance s’installe, entraînant une agressivité comme mode relationnel.

Peu à peu, nous nous enfermons dans ce fonctionnement. Nous nous excluons des conversations, nous ne regardons plus la télévision, n’écoutons plus la radio pour entrer dans un silence intérieur .

Nous modifions, ainsi, notre plasticité cérébrale accélérant le processus de vieillissement neuronal par manque de stimulation.

Nous vivons notre perte de l’audition, comme un signe de dégradation physique irréversible.

Notre déni est un frein majeur qui Nous empêchent la mise en place de solutions pour conserver notre qualité de vie, notre équilibre.

Notre déni est un mécanisme de protection face à notre douleur morale.

Il s’agit d’un mécanisme psychologique de protection face à une réalité douloureuse.

Un mécanisme de protection se met en place et agit comme un anesthésiant émotionnel, permettant d’éviter d’affronter la réalité.

Parler, dès le début du diagnostic, de notre perte auditive est salutaire pour nous éviter l’isolement et la dépréciation de nous, maintenir estime et confiance en nous.

Un accompagnement par l’écriture, thérapie par mail, ateliers d’écriture peut être envisagé pour :

Etre entendu et exprimer nos inquiétudes, nos souffrances vécues, ressenties, nos problématiques au quotidien

Accueillir nos émotions, être bienveillant avec nous-même

Eviter l’isolement

Prendre conscience que notre perte d’audition est une part de nous-même et non nous

Anticiper et analyser nos pertes de repères, nos besoins, pour trouver en soi stratégies d’adaptation

Analyser notre stress pour trouver les outils adaptés à une bonne gestion des agents stressants et stresseurs

Conserver notre autonomie dans la conscience des nos potentiels, nos ressources

Conserver estime de nous et confiance en nous, en les autres

Maintenir notre équilibre personnel, social, professionnel

Etre confronté à la perte d’audition d’un proche passe également par plusieurs phases :

Déni, sentiment d’impuissance, doute sur l’avenir, vouloir “sauver” la personne, sentiment de devoir faire pour l’autre, de devoir prendre en charge l’autre, difficulté à accepter la situation, le changement de caractère, de comportement de notre proche, sont autant de facteurs générateurs de stress, de mal-être.

Bénéficier d’un accompagnement, pour appréhender ces situations, est également salutaire, pour :

– Comprendre les étapes de la surdité pour mieux comprendre notre proche

– Etre entendu et exprimer nos inquiétudes, nos souffrances vécues, ressenties, nos problématiques au quotidien

– Trouver nos propres ressources, nos capacités  d’adaptation, dans le respect de nous, et de notre proche

– Dissocier ce qui nous appartient et ce qui appartient à notre proche pour gérer cette situation

– Conserver notre épanouissement personnel,  social, professionnel

– Maintenir notre équilibre au sein de notre couple, notre fratrie

– Conserver des relations sociales et professionnelles harmonieuses

 


Outils d’aide :

Mieux apprivoiser nos émotions

Lire l’article

Apprivoiser nos peurs

Lire l’article

Aimer sa beauté intérieure

Lire l’article

Passer du mental négatif au mental positif

Lire l’article

Lâcher-prise. Pourquoi ? Comment ?

Lire l’article

Etre le coach de sa confiance en soi

Lire l’article

Oser être soi, oser dire, oser faire

Lire l’article

Impression de perdre le contrôle de sa vie

Lire l’article

Changement des habitudes, des repères

Lire l’article

Chronique “Changer son regard” : Accepter notre vie chemin de notre bonheur

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Aider rime avec accompagnement et non pouvoir

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Apprivoiser son stress

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Amour éternel

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Changer de vie ou ses habitudes de vie

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Faire le deuil

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Le bonheur – Etre parfait

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : La solitude

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Apprivoiser l’imparfait

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Découvrir sa richesse

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : L’inquiétude

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : L’angoisse

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Du pessimisme à l’optimisme

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Bienfaits de la nature

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Protection ou Auto-protection

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Souffrir c’est parfois faire souffrir

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Les larmes

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : La vulnérabilité

Ecouter/Lire

Chronique “Changer son regard” : Le bruit

Ecouter/Lire

 

 

Article rédigé et publié par Virginie Lefranc (publié le 23/01/2013, mis à jour le 11/03/2020)
Thérapeute, Coach de vie
Auteur de la chronique «Changer son regard»
Accompagnement à l’épanouissement personnel et professionnel
Gestion stress social et professionnel
Donner du sens
Savoir-Etre/Savoir-Faire

Newsletter
S’abonner à ma newsletter
S’abonner aux chroniques «Changer son regard»
Me contacter (séance découverte gratuite de 30 mn)

La reproduction partielle ou intégrale des éléments précités et d’une manière générale, la reproduction de tout ou partie de cette article, sur tout support quel qu’il soit, est formellement interdite, sans l’accord écrit et préalable de Virginie Lefranc.

(Visited 43 times, 1 visits today)

Latest Posts

Add Your Comment