Spécial mini-articles

Spécial mini-articles

 

Jeudi 2 avril

Par sentiment d’idéalisation de situation comme de personne, nous nous tournons vers l’extérieur pour obtenir mieux, voir toujours plus, pour « être conforme » et aussi et surtout par besoin de sécurité, par peur du manque, du jugement, du regard de l’autre et aussi par peur de l’avenir.

Au nom de cette conformité et pour assurer notre sécurité, nous allons de plus en plus viteconsommons de plus en plussubissons nos journées, avec des il faut, et vis-à-vis des autres, il(s) devrai(ent).

Plus nous avons peur, avons sentiment de manqueplus nous allons de plus en vite et vivons en mode réactionnelle, à l’origine d’une insatisfaction permanente, de reproches, vis-à-vis de nous comme des autres. Fatiguésépuisés, nous ne prenons plus le temps de penser sur la justesse, le bon et la valeur de nos actes et subissons décisions d’autrui, parfois avec aveuglement et au détriment de notre bien-être,notre équilibre.

Nous retrouvons, également, cette situation, quand nous attendons d’être aimé. Attendre l’amour d’autrui est une porte ouverte à la manipulation, à l’emprise, nous met en situation d’insécurité. Aimer, c’est tout d’abord le respect de soi et des autres.

En ce passage où nos repères sont bousculés, tant pour ceux en mode décélération, comme accélération, force est de constater que créer nos journées, tout comme notre sécuritédépenduniquement de nous et de notre perception des événements.

CHANGER SON REGARD – DONNER DU SENS

Maintenant pour demain, nous avons le choix de continuer nourrir nos peurs, à attendre et accepter des autres, pour faireavoir comme tout le monde, et à nous sentir, de plus en plus, insécure par sentiment de perte de contrôle et surtout d’impuissance vis-à-vis d’un extérieur qui nous éloigne de nous ou d’être conscient que nous sommes Tous des Etres uniques et créateurscapable de créer nos journéesau plus près de notre rythmenos aspirationssans courir à l’extérieur.

Tout par de soiPlus nous avons conscience que sommes des Etres créateursplus nous avons la capacité de nous libérer de nos peurs, de combler nos besoins à tous instant, par l’expression de ce qui résonne, intérieurementen nousretrouvons joieenthousiasme et sécurité.

Notre sécurité est en nous et dans l’instant présentpas dans la quantité de ce que nous aurons ou laisserons à nos enfants, mais dans la qualité de nos actes, fidèle à nous-même, nos valeurs, par respect de nous-même, des autres, pour œuvrer à un Tout, avec bienveillance.

Je vous souhaite une belle journée, riche de sens, du bonheur d’Etre, de faire, d’avoir, dans la reconnaissance de votre valeur, la valeur de chacun d’entre nous.

Mercredi 1er avril

Vidéo pour Petits et Grands pour parler du Coronavirus à nos enfants

CHANGER SON REGARD – DONNER DU SENS

Découvrir la vidéo

Mardi 31 mars

Nombre d’entre nous évoquent, souvent, la notion de ne pas nous sentir à notre place. Si cette situation peut trouver son origine dans la perception que nous avons de notre enfancedans notre quotidien, cette situation s’est amplifiée, dans l’Univers professionnel, où certains salariés se voient attribués un bureau différent chaque jour, comme dans notre Univers Personnel, où nous sommes parfois notre pire ennemi, dans notre foyer, par le peu ou pas de délimitation des espaces de chacun.

Nos séjours ont pour vocation d’être un lieu commun à Tous, pour échanger, partager, faire un jeu, une activité collective. Les chambres sont les espaces de vie intime propre chaque Membre du foyer, y compris pour les enfants partageant ce lieu.

Jeux, jouets, espace de travail doivent donc être, dans la mesure du possible, dans l’espace délimité de chaque Membre composant le foyer, pour nous libérer du sentiment d’envahissement, de fouillis, souvent source de conflits.

CHANGER SON REGARD – DONNER DU SENS

Maintenant et demain, nous pouvons continuer à travailler, dans des espaces impersonnelsvivre les uns sur les autres, ou nous donner et redonner à chacun la place qui est la sienne, nous respecter et respecter l’intimité et les besoins de chacun d’entre nous.

Nous avons pris notre place en venant au mondeNotre place est la nôtreNous sentir et être à notre place est fonction de notre responsabilité à définir notre espaceen exprimant nos besoins, tout en étant à l’écoute des besoins de l’autre, clé de la bienveillance, du respect de chacun, de la préservation de nos ressources.

Tout part de soiEtre et nous sentir à notre placeappartient à chacun de nouscontribue à la confiance et à l’estime de nous nécessaire à nos apprentissages, notre évolution pour nous épanouirnous accomplir, avec respect et bienveillance de nous, des autres.

Attendre des autres qu’il nous donne notre place est un leurre, source de mal-être, de rancœurs, de désillusionprendre notre place, en affirmant, nos besoins, au plus près de nos aspirations personnelles, comme professionnelles est une décision créatrice de confiance et d’estime de soi, de bien-être, d’accomplissement d’épanouissement indispensable à notre équilibre,  notre santé.

Je vous souhaite une belle journée, riche de sens, du bonheur d’Etre, de faire, d’avoir, dans la reconnaissance de votre valeur, la valeur de chacun d’entre nous.

Lundi 30 mars

Si l’école est pour certains, une opportunité de valorisationpour d’autres, elle fait ressentir ou confirmer le sentiment d’ »Etre un vilain petit canard »

Or, aucun enfant n’est un « vilain  petit canard », nous sommes des Etres Uniques, avec des ressources et des potentiels propre à chacun de nous, pour nos apprentissages, et ce, dès la petite enfance.

Tout enfant, comme adulte est un Etre aux intelligences multiples.

Apprendreuniquementavec l’intelligence verbale-linguistique est donc un leurresource de désintérêt, de démotivation, chemin de la perte de la confiance et de l’estime de soi, pour l’enfant, et une grande majorité des enseignants, à l’origine de mauvaises relations parents/enseignants, parents/enfants, enseignants/enfants.

Enseignants désabusés par un nombre de réformes, source de travail supplémentaire, parfois au détriment de l’écoute, l’attention nécessaire à chaque enfant pour les accompagner, à apprendre, conscient de leur potentiels, par épuisement et désillusion.

Ce passage où nous reprenons le suivi scolaire de nos enfants nous fait découvrir une multitude d’accès aux apprentissages : apprendre par le jeu, la cuisine, le jardinage…  une ouverture aux intelligences multiples de nos enfants, nous faisant découvrir par le temps passé avec nos enfants, leur unicité, leurs centres d’intérêts, mais aussi l’ensemble de leurs intelligences.

Plus nous les accompagnons au plus près de leurs intelligences, propre à chacun d’eux, plus nous suscitons leur intérêt, les amenons à réfléchir par eux-mêmes, développons leur capacités de compréhension, d’empathie, de confiance et d’estimereconnaissons et respectons  leur uniciténécessaire et indispensable, pour Etre et œuvrer à un tout, épanoui et accompli.

CHANGER SON REGARD – DONNER DU SENS

Maintenant pour demain, nous avons le choix de continuer à privilégier un seule mode d’enseignement, à subir des réformes et à continuer à avoir une partie de nos enfants en souffrance, voir phobique de l’écoley compris leurs enseignants ou à prendre la responsabilité d’œuvrer pour avoir au sein de chaque commune, quartier, des écoles intégrant l’ensemble des intelligencessource d’innovation et d’apprentissage pour nos enfants, de valorisation de leurs différences, œuvrant  avec leurs Enseignants, leurs Parents, avec empathie et bienveillance, joie d’apprendre.

Un enfant heureux empathique et bienveillant reconnu et valorisé dans ses spécificités est un futur Adulte épanoui capable d’œuvrer à un Touten donnant le meilleur de lui-mêmefidèle à ses aspirations et enviessans obligation mais avec la joie d’entreprendres’accomplir.

Tout ce qui est réalisé, par obligation ou contrainte est source de mal-être, de conflits, avec les autres, tout ce qui réalisé avec plaisir est source de motivation, d’émulation,

Je vous souhaite une belle journée, riche de sens, du bonheur d’Etre, de faire, d’avoir, dans la reconnaissance de votre valeur, la valeur de chacun d’entre nous.

Dimanche 29 mars

En cette période de confinement et de nouvelle gestion de notre temps, nombre d’entre nous retrouvent le plaisir de lire, d’écouter de la musique, prenne le temps de regarder des tutos…

Ce passage est une opportunité pour prendre conscience de l’importance et utilité dans notre vie, pour notre bien-être, notre équilibre de tous artistes confondus, pour beaucoup peu connu, sans peu ou pas de valorisation et pourtant «créateurs » de l’ombre.

Peu ou pas de valorisation, l’écriture, la musique, le théâtre, la peinture…. étant par préjugé associé à la notion de plaisir pour nous-même qui en bénéficions.

Et pourtant, un artiste est une Femme ou un Homme confrontécomme dans toutes professions à des peurs à dépasser, des contraintes.

Derrière un livre lu en quelques heures, quelques, jours, derrière une musique de 2 à 3 mn, une pièce de théâtre, d’une heure/une heure trente, il y a des heures de travail.

Nous sommes des Etres uniques avec des potentiels, des ressources propres à chacun de nous pour exprimer le meilleur de nous dans le/les domaines en résonance à notre personnalité.

Si nous nous en éloignons, nous créons dualité en nous, mal-être et sommes moins performant, pas ou peu motivé, dans ce que nous réalisons par obligation.

CHANGER SON REGARD – DONNER DU SENS

 

Maintenant pour demain, nous avons le choix de continuer à «dénigrer, dévaloriser » les artistes en continuant  à nous faire plaisir tout en pensant qu’ils travaillent moins et que leur travail est plus facile qu’un nôtre ou de leur donner pleine valeur et reconnaissance en assurant à Tous un revenu leur permettant de réaliser leur(s) œuvre(e), au rythme de leur(s) inspiration(s)conscient qu’ils sont un maillon nécessaire et indispensable à notre bien-être, notre équilibre.

Permettre à chaque Etre humain de s’épanouir au plus près de ses aspirations et besoins est indispensable à un monde humaniste. C’est reconnaître la valeur de chacun d’entre nous, sans jugement et avec bienveillance, sens de toute vie..

Je vous souhaite une belle journée, riche de sens, du bonheur d’Etre, de faire, d’avoir, dans la reconnaissance de votre valeur, la valeur de chacun d’entre nous.

Samedi 28 mars

Avoir peur est une réaction normale de notre organisme face à un danger.

A contrario, l’inquiétude est créée par nous-même, en lien avec des suppositions, des impressions, nous éloigne de la réalité et joue un rôle important sur le stress.

Plus nous alimentons nos peurs, nos inquiétudesplus nous les reportons sur ceux qui nous entourent, tout comme nous ouvrons la porte aux manipulateurs, voire la mise sous emprise.

En ce passage, il est bon de nous rappeler que toutes générationstoutes cultures confondues ont et font face au danger et que tout être humain peut être vulnérable, à tout moment de sa vie.

CHANGER SON REGARD – DONNER DU SENS

Maintenant pour demain, nous avons le choix de nourrir nos peurs, de nous inquiéternous stresser et de stresser notre entourage, d’être des Êtres manipulables et manipulés ou de voir notre peur comme une partie de nous et non nous, de vivre, dans l’instant présent, avec quiétude, accueillir et apprivoiser notre vulnérabilité pour oser affirmer notre unicité, nos besoins avec confiance.

Accueillir  et apprivoiser notre vulnérabilité demande courage d’Etre soi et humilité, est une opportunité d’exprimer notre force intérieure, de conserver notre libre-arbitre, avec confiance, en toute circonstance, indispensable à notre liberté d’Etre, de faire, d’avoir.

Je vous souhaite une belle journée, riche de sens, du bonheur d’Etre, de faire, d’avoir, dans la reconnaissance de votre valeur, la valeur de chacun d’entre nous.

Vendredi 27 mars

Nous avons pris l’habitude de mettre en avant la société pour les dysfonctionnements, que nous rencontrons, par des critiques diverses et variées, nous amenant à accuser autrui.

Or, la société, c’est nousindividuellementPlus nous la critiquonsplus nous nous critiquons.

La critique est source de perte de confiance et d’estime de soicrée sentiment d’impuissance, nous empêche d’agir, de prendre notre responsabilité à Etre et amène, progressivement,  certains individus à prendre le pouvoir sur nous-même, à l’origine de nos frustrations, nos colères.

Il n’y a pas d’Etre supérieur ou inférieur. La notion d’infériorité ou de supériorité est créée par mécanismes inconscients, en lien avec nos peurs.

CHANGER SON REGARD – DONNER DU SENS

Maintenant pour demain, nous avons le choix de continuer à vivre avec nos peurs, à critiquer et à donner pouvoir aux autres, au détriment de notre équilibre, notre santé ou à retrouver notre confiance et l’estime de nous, pour développer notre esprit critique, et avec notre libre-arbitrenous libérer du sentiment d‘impuissanceêtre motivéeà oser exprimer penséesparoles et renouer avec notre pouvoir personnel pour créer et agir, au plus près de nos besoins, pour nous épanouir nous accomplir.

Tout pouvoir ne doit jamais être sur autrui ni subi, mais notre pouvoir d’Etre soi, de prendre notre responsabilité de nous affirmer, sans nous imposer toute circonstances, dans le respect de soi et des autres.

Je vous souhaite une belle journée, riche de sens, du bonheur d’Etre, de faire, d’avoir, dans la reconnaissance de votre valeur, la valeur de chacun d’entre nous.

Jeudi 26 mars

Dans nos pratiques sportives, nos courses, notre travail, nous avons pris l’habitude de circuler, de pratiquer nos activités, sans prêter attention à notre environnement, aux autres, parfois même au détriment de notre sécurité et avec intolérance.

Ces pratiques, indépendamment, de notre insécurité se font au détriment de notre bien-être, par la mise en place de cloisonnement, d’interdit à l’origine de notre déresponsabilisation et perte d’attention.

Ce passage que nous traversons nous amène être plus attentif les uns aux autres, particulièrement, dans nos déplacements à l’extérieur et ainsi d’être vigilent à notre environnement, pour respecter la distance nécessaire à la préservation de notre santé et la santé de chacun d’entre nous.

CHANGER SON REGARD – DONNER DU SENS

Maintenant pour demain, nous avons le choix de continuer à circuler dans « notre bulle », subir reproches et décisions, sans tenir compte des besoins et de la sécurité de chacun ou d’être, individuellement, des Etres Responsables, attentifs à notre environnement, dans la pleine conscience de ce qui est, pour le respect et la sécurité de Tous et libre circulation de Tous.

Etre vigilent de notre sécurité est le levier, indispensable, de notre vigilance vis-à-vis des autres, sans rejet, critique, jugement, pour avec respect et en toute sécurité être libre, chacun individuellement, de circuler dans l’environnement de son choix (mer, campagne, montage, ville…).

Tout part de soi, notre sécurité dépend de nous, tout comme la préservation de nos lieux de circulation, propre au besoin de chacun de nous, par le respect et la bienveillance de Tous.

Je vous souhaite une belle journée, riche de sens, du bonheur d’Etre, de faire, d’avoir, dans la reconnaissance de votre valeur, la valeur de chacun d’entre nous.

Mercredi 25 mars

Nous avons pris l’habitude d’avoir toujours notre portable à portée de main et, bien souvent de répondre instantanément.

Nous avons pris l’habitude d’avoir toujours notre portable, à portée de main et, bien souvent de répondre instantanément.

En cette période, le nombre de textos, appels personnels comme professionnels sont plus nombreux.

Si maintenir le lien est essentiel, une marque d’attention, vis-à-vis de ceux qui nous sont chers et/où un lien nécessaire à la continuité de notre travail, et plus particulièrement, depuis son domicile, répondre à nos textos, nos appels est chronophage, source de stress, voir anxiogène.

CHANGER SON REGARD – DONNER DU SENS

Maintenant et demain, nous avons le choix de continuer à répondre tout de suite, comme si tout était urgent, impératif, au détriment de notre attention à notre environnement, notre concentration ou à définir, chacun individuellement, un temps imparti pour nos communicationsprivilégier la qualité à la quantité.

La gestion de nos temps de communications permet de préserver nos capacités cognitives, de donner de la valeur à nos relations par une présence, une attention indispensable à une bonne écoute, une prise de reculnécessaire à une communication bienveillante.

Je vous souhaite une belle journée, riche de sens, du bonheur d’Etre, de faire, d’avoir, dans la reconnaissance de votre valeur, la valeur de chacun d’entre nous.

Mardi 24 mars

Nous sommes Tous des humainsavec nos ressources, nos potentiels propres à chacun de nous.

Aucun être n’est inférieur ou supérieur, être confronté à la maladie en est la preuve, nous pouvons Tous être malade à un moment de notre, et ce peu importe notre statut sociétal.

CHANGER SON REGARD – DONNER DU SENS

Maintenant et demain, nous avons le choix de continuer à refuser nos différences, à nous dévaloriser et à dévaloriser autrui ou à accepter nos différences, conscient que nos différences sont nos richesses, ressources propres à chacun de nous, nécessaire pour œuvrer à un Tout.

Tout Etre humain a de la valeur, sa a raison d’Etre.

Je vous souhaite une belle journée, riche de sens, du bonheur d’Etre, de faire, d’avoir, dans la reconnaissance de votre valeur, la valeur de chacun d’entre nous.

Lundi 23 mars

En cette période de renouveau, certains d’entre nous ont le sentiment d’être au ralenti, voir à l’arrêt, pendant que d’autres sont en mode accéléré, avec une démultiplication de leurs actions, parfois dans et avec urgence, sans possibilité de ressourcement, de passer du temps avec leurs proches.

CHANGER SON REGARD – DONNER DU SENS

Maintenant pour demain, nous avons le choix, pour nous et nos enfants, de continuer à courir, nous pressuriser par peur du manque, du jugement, du regard, des autres ou d’affirmer le besoin individuel, de gérer notre temps pour notre équilibre tout en œuvrant à un Tout, au plus près de nos aspirations, du rythme propre à chacun de nous.

Notre temps est notre vie.

Je vous souhaite une belle journée, riche de sens, du bonheur d’Etre, de faire, d’avoir, dans la reconnaissance de votre valeur, la valeur de chacun d’entre nous.

 

Publication de Virginie Lefranc pour un monde humaniste et bienveillant
Thérapeute, Coach de vie
Auteure la chronique “Changer son regard
Accompagnement à l’épanouissement personnel et professionnel
Gestion stress social et professionnel
Donner du sens
Savoir-Etre/Savoir-Faire

S’abonner aux chroniques «Changer son regard»
Me contacter (séance découverte de 30 mn)

 

La reproduction partielle ou intégrale des éléments précités et d’une manière générale, la reproduction de tout ou partie de ces mini-articles, sur tout support quel qu’il soit, est formellement interdite, sans l’accord écrit et préalable de Virginie Lefranc.

 

(Visited 12 times, 1 visits today)

Add Your Comment